C’est un événement désormais attendu à Paris… De belles « séances de rattrapage » pour ceux qui n’auraient pas pu voir ces films en salles, et un festival compétitif pour valoriser la création documentaire. Le prix « La Croix » du documentaire fait son retour au Lucernaire, à Paris, du 29 septembre au 1er octobre prochains. 11 œuvres sont en compétition. Plus de la moitié avait fait l’objet d’un article sur Le Blog documentaire, à retrouver en bas de cette page…

Le prix « La Croix » du documentaire lancé en 2013 – et placé cette année sous le parrainage de l’écrivaine Maylis de Kerangal – poursuit son œuvre en faveur du cinéma du réel, avec la conviction que ce genre cinématographique, essentiel à la compréhension du monde, doit être soutenu.

Après La Saga des Conti (sur la grève des salariés de l’usine Continental de Clairoix), Au bord du monde (portraits de gens vivant dans la rue à Paris), Spartacus et Cassandra de Ioanis Nuguet (itinéraire d’un frère et d’une sœur de la communauté rom), le prix a été décerné l’an dernier à Homeland : Irak année zéro, documentaire fleuve d’Abbas Fahdel sur l’Irak avant et après l’invasion américaine.

La sélection de l’édition 2017 comprend onze films ayant tous fait l’objet d’une sortie en salles depuis le 1er septembre 2016. Les œuvres ont été retenues en raison de leurs qualités formelles et de la force de leur propos, avec la volonté assumée d’aider à la reconnaissance de jeunes documentaristes. Comme chaque année, l’ensemble de ces productions couvre un large spectre de thèmes et de réalités, du portrait d’un cinéaste afghan de séries Z aux coulisses de l’Opéra de Paris, de jeunes enfants malades donnant une leçon de vie à l’intimité de la relation unissant une mère vieillissante à sa fille, des traces barbares laissées par un conflit en Afrique aux questions posées par les habitants d’une ville oubliée de Moselle.

Grâce au Festival « La Croix » du documentaire organisé pour la seconde année au Lucernaire, les spectateurs auront tout loisir de découvrir ou redécouvrir ces œuvres marquantes, une quinzaine de jours avant la cérémonie de remise du prix. Mieux : chaque spectateur pourra s’impliquer en votant après la projection pour le film ayant sa préférence ! Et l’œuvre la plus appréciée se verra remettre, pour la première fois, un prix du public.

Arnaud Schwartz -Chef du service cinéma La Croix

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *